SYLVIE SHINING

Limg_sylvie_pba trajectoire spirituelle de Sylvie Shining s’initie avec son premier Maître : son père, un philosophe érudit qui suivait Gurdieff et d’autres Maîtres. Durant son enfance, elle s’est imprégnée avec son père, de la connaissance de l’Orient grâce à la présence de yogis en lévitation et méditation, allongés sur des clous ou encore dans des états de catalepsie ou d’hypnose.

Une connexion ancienne, provenant d’autres vies avec le Maître Saint Germain, resurgit à l’âge de 9 ans à travers une vision qui se maintient jusqu’au jour d’aujourd’hui. Saint Germais lui offre l’opportunité de réaliser sa mission de vie comme Maître de cérémonie, en agissant aussi avec la guérison, en aidant les êtres humains dans l’éveil de la conscience.

Après la mort de son père, elle va vivre avec sa grand-mère maternelle à la campagne. Sa grand-mère est une rebouteuse, descendante de guérisseurs du Moyen-Âge. Elle lui transmet les premiers rites de femmes : rituels du temps des lunes (menstruations) et la connaissance des herbes médicinales pour la guérison. A cette époque, Sylvie fréquente intensément l’église catholique. Le curé de la congrégation, un homme érudit, connaisseur des philosophies occidentales et orientales s’intéresse à son éducation spirituelle. Durant une période de 4 ans, il lui présente les différentes religions et traditions comme l’église orthodoxe orientale chrétienne, l’islam et le judaïsme.

A 16 ans, encore au collège, Sylvie fréquente l’école arcane de Genève qui diffuse la connaissance ésotérique de Alice Bailey. Elle étudie et s’initie à la méditation dans le cadre de cette école.

A 20 ans, elle voyage en Orient à la recherche de chemins spirituels, laissant derrière elle la Faculté de Droit de l’Université de Paris. Durant cette période, elle rencontre des Maîtres, dont Krisnamurti, Namkhai Nourbu Rimpoché, et les enseignements de Sri Aurobindo, avec lesquels elle s’initie à différentes pratiques et méditations.

shining-cheveuxEn revenant en Europe, elle approfondit sa connexion avec le Maître Saint Germain où elle pratique et étudie les enseignements des Etres Ascensionnés.

Jusqu’à ce moment-là, une partie de son être a reçu cette connaissance au travers des Hommes de connaissance de l’Est. Et la seconde partie de son entraînement spirituel est apporté au travers des Femmes de connaissance de l’Ouest, des Amériques.

A 30 ans, Sylvie rencontre une guérisseuse et sage-femme, Doña Antonia. Elle lui présente et enseigne tout ce qu’elle sait, dans une forme simple et pleine d’humilité, en lien avec le monde des herbes médicinales. Sylvie l’accompagne et travaille avec elle dans des accouchements à domicile, dans des lieux sans aucun confort (sans eau, électricité ou téléphone) et aucun recours possible à des ressources hospitalières.

A 37 ans, elle connaît Donna Talking Leaves, une femme métisse amérindienne. Il s’opère une onnexion de cœur à cœur avec cette femme médecine. Durant 8 ans, elle s’initie à différents rituels et cérémonies, comme la Roue de Médecine (spirit retrieval), Chanupah (pipe sacrée), Inipi (hutte sacrée amérindienne), Mandala cristalina (formation avec les cristaux) et les lignées des peuples des Amériques.

Deux ans plus tard, elle rencontre de façon inespérée une métisse amérindienne, Rose Sweet Water, qui lui transmet directement les enseignements du Conseil des Anciennes des 13 lunes.

Au Mexique, Doña Juanita, guérisseuse, transmet à Sylvie le rituel de purification du Temazcal (hutte sacrée mexicaine).

Sylvie ShiningAujourd’hui, Sylvie est une Ancienne et ses enseignements sont la synthèse de ces puissantes rencontres et expériences de vie, entre la connaissance de l’Est – au travers des Maîtres – et la sagesse millénaire de l’Ouest – au travers des Femmes Maîtres, un véritable mariage intérieur entre le yin et le yang, entre la profonde féminité et la profonde masculinité.

Dans ses séminaires, Sylvie maintient et soutient le protocole des enseignements des lignées reçus. Actuellement, elle canalise directement de la source originelle.

Shining a des apprentis dans différentes parties du monde. Pour que les enseignements soient adaptés au monde contemporain d’une manière actualisée, transparente, compréhensible et dynamique, elle fonde la Sweet Eagle Tribe Medecine. Une école autonome où tous ceux qui recherchent la connaissance, des rituels d’initiation et une guérison personnelle, sont bienvenus, rassemblant philosophies et traditions en une proposition d’auto-réalisation, orientée vers l’orientation de conscience sur la planète.

La Sweet Ealge Tribe n’appartient à aucune éthnie, dogme ou religion et ne revendique aucun droit institutionnel.

Sylvie Shining Kunhã Karay
Dance Chief of the Eagle Tribe Medecine